SPÉCIAL SEXE

- Mysterious Yanick D - Spécial Sexe - Vol4 - No1 - Mai 2000 -


Quel est l'ingrégient secret de Biotherm ?

Sexe à vendre

La testostérone en publicité
La publicité se sert de nos désirs afin de susciter des besoins. Le procédé est simple. On associe un produit à une des trois grandes aspirations universelles : le désir de notoriété, le désir de réussite ou le désir de se tremper le pinceau...
 

Suffit d'avoir la bonne paire de jeans !Le mâle dominant
Afin d'appâter le mâle moyen, il faut amalgamer ces trois désirs en une seule image. Normalement, la publicité vous présentera la réussite, la notoriété et le sexe, sous les traits d'un chanteur rock, d'un coureur automobile ou encore d'un type à moitié nu qui exhibe fièrement sa musculation. C'est connu : un mâle musclé, c'est un mâle dominant. Surtout dans une douche.


Séduction à la carte
La beauté de la publicité est de parvenir à vous faire croire que l'achat d'un simple objet peut satisfaire tout vos espoirs comme de camoufler votre manque flagrant de personnalité. Par exemple, vous êtes chef d'entreprise et vous cherchez à afficher votre réussite professionnelle afin d'attirer les minettes. La publicité vous invite à acheter une voiture de luxe. Succès assuré.

La voiture du muscleVous êtes jeune, pas vraiment riche et peut-être même pas vraiment beau, mais vous désirez malgré tout attirer les filles. Payez-vous quelques séances de lit solaire, de musculation et frimer le sportif à outrance. Si c'est trop vous demander, payez-vous une voiture de luxe, un nettoyage dentaire et frimer le chef d'entreprise.

Vous êtes jeune, riche et beau mais les femmes vous évitent malgré tout. Offrez-vous une petite menthe. Vous souffrez peut-être d'un problème de mauvaise haleine. Et si ce n'est pas le cas, dites-vous qu'un téléphone cellulaire, quelques cartes d'affaire et un télé-avertisseur font toujours bonne impression dans un 5 à 7.

 


Publicité du type 1970Eugénisme culturelle
Si le désir de réussite et de notoriété n'est pas nécessairement l'apanage de tous les hommes, fort heureusement, le cul par contre demeure une valeur sure. On a beau déplorer le sexisme dans la publicité, nous préférerons toujours les produits qui nous garantissent une certaine attraction sexuelle chez le sexe opposé.

Publicité actuelleAussi, si dans les années 70 n'importe quel laideron pouvait faire de la pub, à notre époque les critères de sélection des modèles masculins sont beaucoup plus élevés. On est loin du quidam qui se contente de caler une bière pour séduire une bande d'adolescentes en chaleur. Terminé l'époque de la publicité peu raffinée et irréaliste. Maintenant nous avons droit à des montagnes de muscles, avec moins de 7% de gras. C'est l'époque du charmeur biologique, de l'étalon casher.

 


Du poil dans la bouffe ?Préjugés favorables
Dans les années 90, les publicitaires découvrirent que le marché de l'automobile et celui des produits de rénovation, que l'on croyait réservés aux hommes, étaient en fait du ressort des femmes. Les hommes, tant qu'à eux, dépensaient maintenant dans les produits de beauté. Révolution au pays des clichés, la publicité devaient désormais tenir compte de ces nouveaux préjugés.


A) Femme & publicités de voitures


Les publicitaires se demandèrent ce qui pouvait bien attirer une femme lors de l'achat d'une voiture (à part les miroirs et le tissu des banquettes). Ils se posèrent alors une question toute simple : «Qu'est-ce qu'une femme ? »

Femme : n.f. Créature craintive d'un naturel hystérique, qui élève des enfants et qui ne sait pas conduire.

Ainsi, les publicités de voiture mirent au rancard les notions de performance, de vitesse, de potentiel sexuel et de liberté, afin de mettre l'emphase sur la sécurité au volant, la maniabilité et les valeurs familiales.

 

D'après une publicité de Mazda MPV
CETTE VOITURE EST SÉCURITAIRE 
ELLE VOUS SURVEILLE MÊME LORSQUE VOUS JOUEZ AU BORD D'UNE FALAISE

 

B) Les femmes & les produits de rénovation

C'était pourtant si évident, se dirent-ils étonnés, la rénovation, la décoration : c'est une affaire de femme ! Ainsi plusieurs compagnies de rénovation commencèrent à produire des outils à l'intention des femmes, pas vraiment des outils conçus pour des mains plus menues, ce qui aurait été logique, mais aux coloris plus attrayants : un marteau vert pomme, une hache lilas ou un tire-joint fuchsia. Pour ce qui est de véritablement concevoir des outils ergonomiques pour femmes, il faudra repasser. On conçoit que les femmes achètent dorénavant de jolis outils, mais de là à penser qu'elles s'en servent ; c'est autre affaire.

 

C) Les hommes & les produits de beauté

L'efficacité et l'utilité des produits esthétiques est loin d'être prouvée. Il y a les lotions antirides qui se contentent de faire enflées la peau. Les crèmes au AHA qui font fondre l'épiderme. La publicité de ces produits cible maintenant les hommes. Il y a les lotions antirides qui font moins gonfler la peau et les crèmes au AHA qui font moins fondre l'épiderme.

 

100% cuir ...Prendre son pied
Un truc qui me fait suer, la mode masculine et principalement les souliers pour hommes. Bon dieu que c'est triste. Pour un mec, l'achat de souliers demeure assez simple. Nous avons le choix entre la chaussure drabe et la chaussure laide. Vous avec le choix entre la godasse, le derby, le loafer en cuir mou ou le Richelieu à bout golf fleuri. Pas étonnant que la publicité tente de nous refiler une bonne botte en nous présentant une fille à poil.




Retour à la chronique paranoïaque précédenteProchaine chronique paranoïaque


YANICKD.COM COPYRIGHT
YANICK DESROSIERS 1997-2008