E-zine Mysterious Yanick D









04-97/10-97

DEVENIR WEBMESTRE

Avril 1997
Suite à une inquiétante carrière de designer graphique et une allergie foudroyante aux concepts publicitaires, Yanick Desrosiers (Y-D) décide de devenir créateur de sites Internet. Il amorce à tâtons la création d'un premier site, «WizKid», afin de percer les mystères de la programmation.


Le saviez-vous ?
Pour parler comme un(e) designer, il suffit de pointer un élément décoratif le moindrement courbe et de dire d'un ton ravi : «Ah, c'est très organique!»

 

Mai - Juillet 1997
Y-D participe à des galas d'improvisations artistiques organisées au Métropolis de Montréal, où il doit réaliser une toile de 91 x 122 cm en moins de 20 minutes. L'œuvre est ensuite vendue à l'encan.

Août 1997
Y-D délaisse momentanément le dessin et la peinture afin d'étudier sérieusement la programmation sur Internet en autodidacte. Le site «WizKid» deviens un journal intime, une forme de « blog » avant l'heure, où s'ajoutent quotidiennement des textes d'opinion.


Questions :
 
Pourquoi un designer graphique ne peut-il pas signer ses créations au même titre qu'un artiste? 



Septembre 1997
Y-D se rend à l'évidence, il ne connaît pas grand chose à la création sur le net. Il entreprend une recherche intensive sur le sujet et n'en dort plus. À défaut de dénicher la documentation adéquate, puisque nous sommes en 1997, il entreprend une spécialisation en gestion de réseaux informatiques et correspond par courriel avec d'autres webmestres. Il est question de design Internet, de logique de navigation; d'ergonomie logicielle.



WizKid s'apparentait plus à un site personnel

LE PREMIER SITE : 

WIZKID - AAA Gothic personnal website (1997)


[ Les flèches, c'était pour qu'on me remarque ;) ]


Octobre 1997

Il faut se rendre à l'évidence: le webmestre s'attaque à une discipline totalement nouvelle. Y-D se désintéresse de son site de type <Journal personnel> et songe à concevoir un magazine satirique qui comporterait une galerie d'art afin de présenter sa production. (tableaux, dessins, etc.)


Questions :
Un simple fichier informatique, par exemple un fichier .jpg original, peut-il devenir une oeuvre d'art ?




11-97/02-98

PÉRIODE D'EXPLORATION

Novembre 1997
C'est l'inauguration du premier numéro de Mysterious Yanick D (MYD), hébergé par le serveur gratuit «Mygale.org». À cette époque MYD se résume à cinq (5) articles abordant la rumeur électronique, un thème emprunté à la cyberculture. Les titres des cinq premiers articles serviront à baptiser les cinq (5) futures chroniques du magazine, soit les sections: "Étrange, Parano, Rumeur, Parodie et Conspiration".


Janvier 1998
Y-D s'intéresse à la façon de présenter correctement l'information visuelle sur Internet afin de contrer les problèmes occasionnés par les diverses résolutions d'écran. Il développe uneforme de mise en page, qu'il nomme la « composition élastique. »


Février 1998

C'est la catastrophe, le serveur 'Mygale.org' se transforme en 'Multimania.fr', un serveur commercial enseveli sous les bannières publicitaires. L:a bannière est alors une invention récente. Le magazine MYD, défiguré par une énorme publicité, déménage ses fichiers sur 'Levillage.org'. Un serveur d'hébergement qui se différencie des autres par sa Culture Libre (Le Libre) insufflée par son créateur, René LeMarec

Y-D s'associe à ce serveur et à son magazine, L'écho du village. Il participera régulièrement à cette publication à titre de rédacteur (version électronique et papier) et sera responsable de plusieurs dossiers spéciaux concernant la rumeur électronique (hoax) et les légendes urbaines.


Le Libre:
Courant de pensée issu des communautés Internet prônant l'autodiffusion, la libre circulation de l'information et la possibilité de repiquer n'importe qu'elles oeuvres afin d'en concevoir de nouvelles. Ce courant dénonce aussi la censure, le contrôle des médias et rejette la publicité en raison de la pollution culturelle qu'elle génère.



03-98/06-98
CRÉATION DU MAGAZINE

Mars 1998
Le magazine électronique MYD est pratiquement devenu un mensuel régulier. Il traite de légendes urbaines et de cyberculture. Il présente plusieurs articles, offre des parodies, des billets d'humeur et propose des liens Internet.

Malgré l'aspect un peu biscornu de l'œuvre, MYD commence à susciter de l'intérêt et le compteur de visite s'élève. - À la fin du mois MYD refuse une offre de partenariat. Il s'agissait de mettre en place une série de bannières publicitaires, mais MYD préfère demeurer exempt de publicité.

Avril 1998
Grand ménage du printemps. Y-D soumet le site MYD à un régime minceur. Le site ressemble de plus en plus à un tabloïd d'information. Intégration d'un service d'abonnement afin de communiquer avec les lecteurs.


Mai 1998

Profitant d'un hémisphère droit plus caractériel qu'à l'ordinaire, Y-D décide de remettre son exposition et la rédaction de ses romans à plus tard et se concentre sur la production de sites commerciaux. Sage et cruelle décision.


Juin 1998
MYD proposera désormais un thème original à chaque parution. Le magazine abordera principalement le thème de la peur et surtout des fausses croyances qu'elle engendre : les mythes et les légendes modernes, les superstitions, les préjugés, les conspirations, etc.





07-98/09-98
PLAIRE À SON AUDITOIRE

Juillet 1998
Le numéro 'Spécial Publicité' propose un sondage afin que les abonnés puissent choisir le thème de la prochaine parution (Qui sera 'Spécial Halloween'). À la fin du mois, MYD «Version amélioré» (sic) propose un menu en bas d'écran.



La seconde version du magazine se présente sous la forme d'un Tabloïd
LA DEUXIÈME MAQUETTE (JUILLET 98)


Août 1998

MYD délaisse la facture pseudo-journalistique afin de s'orienter vers une forme rédactionnelle plus personnelle, proche de la narration et du monologue. En privilégiant l'humour satirique, Y-D développe deux numéros afin de souligner les piètres conditions de travail dans le domaine du multimédia. Dans ces mêmes numéros, il continue à répertorier les sites malheureux, s'attaquant à la forme, la raison ou la valeur des informations proposées sur la toile.


Septembre 1998
MYD reçoit près de 3000 visiteurs par mois. Y-D remarque l'apparition de sites Internet qui s'inspirent de son travail. Il dénombre plusieurs e-zines qui commentent l'actualité, offrent des parodies et traitent de légendes urbaines. Plusieurs de ces sites présentent un graphisme similaire et certains proposent même des sections nommées «Paranoïa», «Rumeur» et «conspiration». Fin septembre, un célèbre hebdomadaire montréalais plagie l'article humoristique «Petit bestiaire des termes francisés.»


Le saviez-vous:
Le libre, c'est bien beau, mais il y a quant même des maudites limites à copier mon site! 




10-98/12-98
TITILLER LES MÉDIAS

Octobre 1998
Analyse des premières stats. Le magazine MYD est principalement visité par des Européens. Y-D, qui pensait plaire à ses compatriotes Québécois, doit donc adapter le contenu. Il faut maintenant que les sujets et les personnalités invoqués dans le magazine soient connus du plus grand nombre de francophones. Cela réduit considérablement les possibilités. Heureusement, cette nouvelle contrainte mène à la parodie de Céline Dion. La parodie provoquera un «mini-scandale» qui sera même évoqué dans l'actualité française. Ceci contribuera à faire connaître MYD et à accroître le nombre de visiteurs. Durant le mois d'octobre 1998, l'œuvre électronique accueillera plus de 5000 lecteurs par jour.


Novembre 1998

MYD fête sa première année. Création du logotype et sélection des deux couleurs officielles.  Une première image emblématique est choisie pour le site : un moine vampire et une jeune vierge aux pattes molles. C'est complètement surréaliste, mais il s'agit d'une illustration provisoire.



Création du logotype, de la première mascotte et d'un graphisme plus simple
TROISIÈME MAQUETTE EN NOVEMBRE 98


Décembre 1998
MYD traite de la qualité des informations véhiculées sur le web et dans les mass-médias (les valeurs véhiculées par la publicité, le manque de rigueur journalistique, le culte de la célébrité, l'hypersexualisation, etc.) Il en résulte plusieurs numéros à caractère burlesque.





01-99/03-99
APPARAÎTRE À LA TÉLÉVISION

Janvier 1999
Le site MYD fait sa première apparition à la télévision québécoise en raison d'une chronique sur les légendes urbaines à l'émission Branché de Radio-Canada. Suite à cela, Y-D recevoit plusieurs propositions intéressantes. Il sera convié à participer à divers projets à titre de webmestre invité ou en tant que spécialiste du phénomène des rumeurs via Internet. Lors de ses passages à la télévision, Y-D décide de conserver l'identité de son personnage électronique et se présente sous le nom de «Mysterious Yanick D.»


Février 1999

Longue entrevue sur une radio Parisienne, Y-D est invité à discuter de la presse Internet et de sa pertinence :

«La frontière entre la promo et l'info est de plus en plus ténue, il est devenu crucial d'exercer son sens critique (...) On dit que l'information présentée dans Internet est imprécise, non vérifiée et fortement orientée. C'est vrai, mais c'est également le cas dans les médias traditionnels et le public l'oublie trop souvent. Au risque d'être dupé, il faut toujours se demander quelles sont les motivations probables de celui qui nous pond la nouvelle et de celui qui nous la communique? (...) Les magazines électroniques n'ont peut-être aucune crédibilité, je vous l'accorde, mais ils ont l'intérêt de garder le public méfiant et de développer le sens critique.» 

Fin février MYD change de mascotte. Il opte pour une tête de diablotin réalisée par le dessinateur Chris Cooper.



Tête de diablotin et Amélioration de la logique de navigation
QUATRIÈME MAQUETTE EN FÉVRIER 99


Mars 1999
Y-D est convié à l'émission Branché (SRC, TV5, RDI) afin de brosser un portrait de son métier de webmestre. L'entrevue en question sera utilisée durant trois (3) ans par le Centre des sciences de Montréal (Centre Isci) afin de présenter au grand public le métier de designer Web. Y-D profite de cette apparition à la télévision afin de réaliser plusieurs contrats de sites corporatifs, malheureux de ne pas pouvoir se consacrer à son art.





04-98/09-98
ARCHIVER LE MAGAZINE

Avril 1999
à l'occasion du Spécial Québec, Y-D produit un article au sujet de la génération X versus le marché de l'emploi. L'article «Comment abuser de la jeunesse» fait fureur et MYD est noyé sous les courriels de baby-boomers outrés et de jeunes travailleurs qui désirent témoigner de leur infortune. Le texte qui parodie le côté sombre de l'histoire canadienne est également fort visité.

Mai 1999
Grâce aux serveurs du Village.org, Y-D organise une première exposition virtuelle (Infographies, peintures et encres numérisés) présentée dans un environnement 3D avec avatars et discussions en temps réel.


Juillet 1999

MYD est déménagé sur les serveurs de la compagnie «IFrance». Création d'un nouveau site qui proposent les archives du magazine.



Le site «Archives MYD»
LES ARCHIVES MYD


Septembre 1999
Le site d'archives n'aura pas fait long feu. Il est remplacé par un simple menu déroulant à la une du magazine. L
a Parodie "Blair Sorcière Projet" fait la manchette à Radio-canada, Canalplus, TVA, Interneto, Ze-Woc, Webdepart, Branchez-vous!, Yahoo!, Infonie et Guide-Internet.





10-99/12-99
RÉALISER DES ENTREVUES

Octobre 1999
Création des pages d'accueil pour chaque numéros spéciaux. À partir du numéro «Halloween 2.0», s'amorce une série d'articles à propos du phénomène des sectes, leurs croyances et leurs méthodes de manipulation - MYD fait une apparition lors de l'émission «Génération W» à Canal Famille. L'animateur, très sympathique, qualifie le site de «Phare d'intelligence perdu dans une mer d'imbécillité qu'est Internet.» - Ca fait plaisir, mais c'est con!



Création de la une en fonction du thème + Ajout d'une bande horizontale
CINQUIÈME MAQUETTE EN OCTOBRE 99


Novembre 1999

Deuxième anniversaire de MYD. Dans le cadre de la chronique « Les rois du Web », le magazine français «Log{in}» et le site «Infonie.fr», réalise un portrait du créateur du site. Interview de 8 pages dans le magazine «L'Écho du Village» et quelques entrevues pour des magazines spécialisés et des journaux locaux.

( Lire un article )




INTERVIEW POUR LOG(IN)


Décembre 1999

Y-D produit le Spécial Noël, un numéro entièrement composé de textes humoristiques. Pour la première fois, MYD s'attaque à l'actualité avec la «Rétrospective de l'année 1999».





01-00/04-00
CONTRER LA CENSURE

Janvier 2000
Y-D concentre ses énergies à la production d'un numéro double : Spécial Homme/Femme (Spécial Sexe). Le concept est d'aborder les mêmes thèmes, de rédiger les mêmes articles, tantôt du point de vue de la femme, tantôt du point de vue de l'homme.


Février 2000

MYD reçoit la première plainte d'un lecteur. Il ne s'agit pas d'un fan de Céline Dion, ni d'un scientologue en colère, mais des « autorités » Françaises. On n'appréciait pas cet extrait de la 'Rétrospective de 1999' : «Meilleur Politicien de l'année : Lionel Jospin, pour avoir tenté de faire assassiner Milosevic.» Cet extrait (plutôt 'Hard' j'en conviens) est aussitôt retiré du texte original. De toutes façons, cette blague faisait référence à une dépêche obscure, voire même d'une rumeur, apparue sur le portail «Algeria-watch.de» en novembre 1999 et qui courait abondamment sur la toile.




autoportrait animé (1996)


Mars 2000
MYD est censuré ! Il disparaît subitement du serveur «IFrance», sans préavis, sans explication. «Levillage.org» est en pétard, puisqu'il milite pour la liberté d'expression depuis sa fondation. Aussi MYD se voit offrir gracieusement de partager l'espace disque du magazine «L'Écho du Village». Même si MYD est sauvé, il faut attendre le mois de mai 2000 avant de voir réapparaître le magazine sur Internet. Question d'en profiter pour retirer 'certaines blagues'...


Avril 2000

La censure de MYD est dénoncée par plusieurs magazines spécialisés (magazines d'affaires légales et magazines Internet). Des journalistes cherchent les raisons précises de la fermeture du site, sans succès, IFrance ne leurs fournit aucune explication. À la fin du mois, Y-D reçoit un message d'IFrance: «Votre site a été supprimé suite a une plainte le 30 mars dernier. Le site est en cours de suppression pour non-conformité.» - Il faut comprendre qu'à l'époque une loi idiote responsabilisait les hébergeurs à propos du contenu des sites qu'ils hébergeaient. Ce qui pouvait terroriser le petit serveur frileux.





05-00/08-00
INSTAURER YANICKD.COM

Mai 2000
Réapparition de MYD sur Internet. Inauguration du nom de domaine «Yanickd.com». Présentation du numéro double 'Homme/Femmes' et d'une version Flash du magazine. Cette version animée sera rapidement rejetée, car elle alourdissait inutilement le magazine. Apparition de MYD sur le site «Alatele.com» pour l'émission «In/Out» de Danièle Gilbert, entrevue avec Basil de Kosh, pour 'Jalons', un groupe de pasticheurs français.



Ajout d'une version Flash

UNE VERSION FLASH EN MAI 2000


Juin
2000
«Levillage.org» se dissocie (enfin) de IFrance et offre à nouveau l'hébergement gratuit sur ses serveurs. Y-D contribue à la version papier du magazine l'Écho du village.


Août 2000

Le spécial Homme/Femme fait mouche ! Yahoo ajoute MYD dans sa prestigieuse sélection de sites Internet, en compagnie des pasticheurs Jalons et du magazine «Fluide Glaciale», dont l'éditeur, Gotlieb, est un amour de jeunesse :

«DÉCAPAGE! un petit webzine acéré au titre un peu barbare. Mystérious Yanick D, du nom de son auteur unique, se concentre dans sa dernière livraison sur les femmes et les hommes et le traitement stéréotypé qui leur est réservé dans la pub (ce vivier de poètes) et le cinéma américain (pareil). On rigole beaucoup, surtout à la description des synopsis types des films de Brigitte Bardot, où l'héroïne a systématiquement «foutrement envie de baiser». Jubilatoire.»

Et toc pour les censeurs !





09-00/12-00
PRODUIRE DES NUMÉROS PLUS ÉTOFFÉS

Septembre 2000
Présentation du 'Spécial Célébrité', un numéro humoristique qui s'attaque au vedettariat et à ses excès. La parodie qui critique le groupe «Baby Spice» est vivement applaudie par les lecteurs de MYD. Le reportage à propos d'Echelon est également fort apprécié. C'est alors l'article francophone le plus étoffé sur le sujet, considéré par plusieurs comme étant toujours une légende urbaine.


Octobre 2000

Présentation d'un numéro ludique entièrement composé de test de personnalité. Recherche et documentation en vue de produire un numéro 'Spécial Subliminal'. Y-D désire exposer l'inefficacité des publicités subliminales et décortiquer les légendes urbaines liées au monde du 'Hard-Rock'.


Novembre 2000
MYD a trois (3) ans. Pas de fête. Pas d'entrevue. Pas de temps.


Décembre 2000
Présentation du 'Spécial Subliminal', qui cartonne. Une seule ombre au tableau, l'article à propos d'Aleister Crowley qui attire bon nombre de «Jesus-Freaks» ou des adorateurs de Satan qui se prennent très au sérieux, surtout quand vient le temps d'envoyer une malédiction par courrier électronique.





01-01/05-01
RECHERCHER UN DESIGN DÉFINITIF

Janvier 2001
Y-D amorce une version graphique allégée de son site et pense à remplacer la tête de démon, la mascotte du magazine, par celle d'un chien au regard apeuré. - Y-D remarque la sortie du film québécois «La Mysterieuse Mademoiselle C». Il se demande si l'auteur de ce film n'a pas visité son site Internet !? - ;) Notez également qu'il existe un personnage nommé «Mysterious Yanick » dans le jeux «Worms 3D.» - Synchronisme ?


Février 2001

MYD est présenté au cours de la troisième 'Nuit du net' (sur M6) lors du segment "Je suis une star". Hélas, Y-D doit se contenter d'un courrier explicatif. La chaîne de télévision <M6> n'est pas accessible au Canada.



En pleine transformation... Modification du logo et changement de couleur
ÉTAT DE LA MAQUETTE EN MARS 2001
- CE N'EST PAS LAID, C'EST PSYCHOTRONIQUE ! -


Mars
2001
Présentation du 'Spécial Psychotronique', qui poursuit la thématique à propos des légendes urbaines associées au Hard-Rock. Y-D s'intéresse aux rumeurs concernant le personnage de Marylin Manson. L'article en question attire de nombreux fans de l'artiste.


Avril 2001

La refonte du site est nécessaire. Au fils des années, les créations successives ont produit des effets visuels disparates et une logique de navigation désordonnée. Bref, le design est une vraie horreur ! Toutefois, au lieu d'amorcer immédiatement la refonte de MYD, Y-D participe aux manifestations du Sommet de Québec à titre de badaud gazé et amorce un 'Spécial Sommet des Amériques'.


Mai 2001
Trop déprimé devant le travail de restructuration à accomplir, Y-D amorce la rédaction du roman humoristique «Le treizième signe», une auto-fiction. Il est aussi question d'effectuer des recherches dans le but de rédiger un roman de science-fiction.





06-01/11-01

DES TEMPS INQUIÉTANTS

Juin 2001
Présentation du 'Spécial Sommet des Amériques', un petite œuvre satirique qui présente les faits relevés par Y-D lors des manifestations anti-mondialisation. - Un site Internet, «Les bêtes du Web», présente la parodie du magazine «Mysterious Yanick D»! 



Une parodie de MYD
UNE PARODIE DE MYD : MYSTERIOUS LAPIN Z


Juillet 2001

Après avoir traité de légendes urbaines, voilà que MYD est sujet à la rumeur. Des webmestres sont persuadés que Y-D est diabolique, comme en témoigne cet extrait tiré d'un site catholique : 

«Ayant fait un copier/coller de l'article, j'ai eu la surprise de constater qu'il était composé de 666 caractères et j'ai donc un peu plus étudié la chose pour savoir s'il s'agissait d'un hasard ou d'une intention. Une seule démarche m'a donné la réponse! en effet, si l'on affiche les informations accompagnant l'image, la création du logo principal — (diable au cigare) — qui accompagne tous les propos de ce serviteur de Satan. Ce logo a été fait le 30/5/2000, jour 151 et jour [-216] (ou 6x6x6 donc) puisqu'il s'agissait d'une année bissextile (...) Cette remarque révèle qu'une fois de plus parmi tant d'autres, le Malin utilise ses valets à sa guise et les inspire à sa convenance, à leur insu, selon son plan et ses voies dans les limites que Dieu lui impose, bien sûr, comme le livre de Job nous le prouve. Et ce Yanick, qui se croit libre et habilité à critiquer ce qui échappe à son "entendement" animal, est pris dans son filet, à sa merci, avec en prime la colère de L'ETERNEL. Que Le Seigneur l'éclaire avant qu'il ne soit trop tard pour lui.»


Août 2001

Rien ne va plus, une autre rumeur. Un webmestre, l'auteur d'un site traitant de conspirations gouvernementales, affirme que Y-D  compte parmi les Illuminatis. Afin d'étayer son propos, il reprend un extrait du 'Spécial Subliminal', où il est effectivement écrit qu'il est possible de retrouver des messages codés dans les illustrations et les textes de ce numéro spécial, mais le webmestre prétend qu'il est possible d'en dénicher dans l'ensemble du site et donne de nombreux exemples totalement ridicules, mais franchement amusantes.


Septembre 2001 ***
C'est les attentats contre le World Trade Center. Un beau cas d'hystérie collective. Y-D en profite pour prouver qu'on peut rire de tout. L'ancien magazine humoristique, «Croc», disait : «Ce n'est pas parce qu'on rit que c'est drôle!»

Pour le magazine papier, «L'Écho du Village», Y-D produit un article à propos des mouchards (les spywares).


Octobre 2001

Des capsules qui invitent les auditeurs à visiter MYD sont diffusées régulièrement à COOL-FM, une radio de Montréal. La diffusion de ces capsules commence en septembre et se termine à la fin du mois d'octobre. Y-D amorce la rédaction d'articles à propos du délire ambiant dû au terrorisme. Le premier se nomme «Cyberterrorisme, menace réelle ou virtuelle ?» et sera publié dans «L'Écho du Village» de novembre.


Novembre 2001
MYD a quatre (4) ans. Y-D amorce la refonte complète du site et produit un article humoristique à propos des diverses réactions entourant l'attentat contre le World Trade Center qui sera publié dans «L'Écho du Village» de décembre.


Décembre 2001

Y-D refuse une entrevue pour une radio commerciale de Montréal. Il s'agit d'une émission matinale d'un goût douteux où le quotient intellectuel frise le ridicule. Rédaction d'un article à propos des légendes urbaines qui abondent dans les médias et reliées aux attentats du 11 septembre 2001.





01-02/12-02

REFONTE COMPLÈTE DU SITE

Janvier 2002
Y-D est responsable du magazine papier «L'écho du Village», lors de la préparation du N°18 qui porte sur les rumeurs et de légendes urbaines en ligne.


Février 2002

Une compagnie d'hébergement et de service Internet propose à Y-D d'héberger gratuitement le magazine MYD en échange d'espace publicitaire. Y-D refuse puisque le serveur ««Levillage.org».» héberge déjà gracieusement l'œuvre électronique sans rien demander en retour. Y-D veut bien rentabiliser sa création en offrant de l'espace publicitaire, mais il ne le fera pas pour des clopinettes !


Mars 2002

Y-D change le nom de deux (2) chroniques. Les titres «Conspiration» et «Rumeur» deviennent «Complot» et «Humeur».


Avril 2002

Y-D termine le concept de la future version de MYD. Il s'agit de retravailler le design, de repenser la logique de navigation, de recomposer les articles, corriger les textes et d'optimiser les illustrations. La tâche est colossale !!


Mai 2002

Y-D produit un article à propos du «marketing viral» qui est publié le même mois dans le magazine «L'écho du Village». L'article fait bonne impression et Y-D est interviewé par le magazine financier 'NewBiz' afin de discuter de «Buzz Marketing», la rumeur Internet à fins publicitaires.


Juin 2002
Suite à un problème de financement, le magazine papier, «L'Écho du village», est contraint de publier son dernier numéro.


Juillet 2002
Y-D poursuit lentement la rédaction de ses deux romans.


Août 2002
Élaboration des premiers croquis pour la page d'accueil.




ERK !  CROQUIS REJETÉ (PAGE D'ACCUEIL)

 


Septembre 2002
Y-D se fait opérer et reste deux mois au lit à souffrir le martyr. Il en profite pour expérimenter la morphine. L'expérience est fort désagréable. Il vomit comme la possédée du film « L'exorciste ».


Octobre 2002
Y-D refuse une entrevue à la radio de Québec dans le but de parler de deux (2) de ses parodies, Julie Snyder et Céline Dion. Pas question de dénigrer ces vedettes, De toutes façon, Y-D a trop mal pour parler. L'animateur radiophonique, Jeff Fillion, reconnu pour être un sal démago et un agitateur sans vergogne, se contentera donc ce matin-là de dénigrer les parodies de MYD.


Novembre 2002
MYD a cinq (5) ans! Le magazine est dans le Top10 du site «Lesitedujour.com». C'est tout! À dire vrai, MYD est plutôt à l'abandon et mal en point.





01-03/01-04

LA VERSION (QUASI) DÉFINITIVE

Janvier 2003
Y-D entreprend une refonte complète de la charte graphique et simplifie l'arborescence du magazine MYD. Il y a toujours a faire


Février 2003

Rédaction de l'historique du magazine. Y-D se débarrasse de nombreux articles ayant mal vieilli.


Le site est fermé et remplacé par une unique page
Le site est fermé et remplacé par une unique page
DEUX PAGES AFIN DE DÉNONCER LA GUERRE EN IRAK


Mars 2003

Rédaction de la FAQ du magazine (concernant MYD) - MYD disparaît de la toile durant trois jours en signe de contestation contre la guerre en Irak. Y-D est déçu de constater que son action ne parvient pas à mettre un terme au conflit.


Avril 2003
Recomposition et correction des articles du magazine - Optimisation des images et création d'un nouveau design. Ajout d'une nouvelle couleur à la charte graphique. Afin de protéger ces illustrations, Y-D désactive la fonction du clic droit de la souris lors de la navigation sur son site.


Mai 2003
Le magazine MYD est proposé par l'animateur de l'émission «Radioactif.com» à la radio Cool FM 98.5 de Montréal.


Juin 2003
Le serveur d'hébergement ««Levillage.org».» fait le grand saut dans le monde des affaires et n'offre plus d'hébergement gratuit. Y-D a peur pour son association, mais l'équipe du village offre toujours gracieusement un espace gratuit afin d'héberger le nom de domaine YanickD.com.


Juillet 2003

C'est un record d'affluence quand l'animateur Jean-Claude Germain propose le magazine MYD à l'émission «C'est bien meilleur le matin», à la Première Chaîne de Radio-Canada. Cette publicité attire plus de 15.000 visiteurs en une seule journée ! - À la fin du mois Y-D découvre un site personnel sur les serveurs de «Multimania.fr» qui copie carrément trois articles. Y-D contacte les auteurs et n'ayant aucune réponse, il intente une plainte pour plagiat.


Août 2003

Y-D termine lentement la refonte du magazine en songeant à la façon dont MYD fera sa réapparition sur le Web ? Doit-il rechercher des commanditaires ? Quels journalistes va-t-il contacter ? Doit-il faire un coup d'éclat, un coup d'État ?


Septembre 2003

La vieille version de MYD est au calme plat. L'affluence diminue de jour en jour. Plusieurs courriels exigent vivement la venue de la nouvelle version. Y-D tente de faire le plus rapidement possible. Aussi, il pense ajouter une page d'accueil afin de signifier que le site est en restructuration. - C'est gagnée; Le site qui plagiait MYD sur le serveur de «Multimania» disparaît. Bon débarras !


VERION DIURNE ET NOCTURNE DE LA PAGE D'ACCUEIL
VERSION DIURNE ET VERSION NOCTURNE


Octobre
2003
Y-D met la touche finale à la nouvelle version de MYD lorsqu'il termine la page d'accueil. Une version diurne et une version nocturne sont conçues. Elle présente la mascotte du magazine, un petit extra-terrestre inspiré du logo de l'artiste.


Novembre 2003
MYD a six (6) ans. Y-D ajoute trois nouveaux numéros spéciaux à la nouvelle version du magazine qui n'est toujours pas en ligne ('Le Sommet de Québec', 'Spécial WTC' et 'Spécial France'.) Ce sont des compilations d'articles qui furent publiés dans le magazine imprimé «L'Écho du village» de 1998 à 2002.


Décembre 2003

La nouvelle version de MYD est testé en ligne afin de déceler les possibles erreurs de programmation. La vieille version, toujours disponible, n'attire plus que quelques centaines de personnes mensuellement.


VERSION DIURNE AVEC PORTAIL D'INFORMATION
VERSION DIURNE (AVRIL 2004)


Janvier 2004

Y-D conçoit les diverses annonces qui seront envoyées aux médias et aux abonnés du magazine. Le 12 janvier la nouvelle version est enfin en ligne.





02-04/04-04

MORT ANNONCÉE D'INTERNET

Février 2004
Y-D ne reçoit plus aucune réaction à propos de son site et les visites se raréfient. Y-D réalise que la haute-vitesse est en train de tuer le phénomène de l'autopublication sur Internet: la plupart des magazines électroniques ont disparu et les habitudes des internautes ont changé. Désormais, plutôt que de visiter des sites, les gens préfèrent télécharger des chansons, des films et des sonneries de téléphone. De plus, la toile est totalement infectée par les virus.


VERSION NOCTURNE AVEC PORTAIL D'INFORMATION
VERSION NOCTURNE (MARS 2004)

Mars 2004
La page d'accueil offre désormais les manchettes de Radio-Canada, la température de Météomédia, les images en directe de deux webcams, l'une située à Montréal, l'autre à Québec, une section avise les internautes des dernières modifications effectuées sur le site puis finalement une animation flash en éditorial est présentée mensuellement.


Avril 2004
Y-D reçoit un courriel l'invitant à signer une pétition électronique sur un site Américain afin de sauver Télé-Québec . Le site en question cumule les adresses électroniques afin de former des listes de diffusion. Y-D est en colère contre ceux qui n'ont toujours pas compris que, pour le moment, la pétition électronique ne sert à rien, sinon qu'à engendrer du spam.





05-04/10-04

LE SITE EST ATTAQUÉ

Mai 2004
Y-D présente quelques dessins sur la page d'accueil. Création d'une parodie à propos des compagnies de tabac.


Juin 2004
Parution du Spécial «Rumeurs» qui présente une compilation d'articles publiés de 1998 à 2002 dans le magazine «L'Écho du village».


Août 200
4
Les serveurs «Levillage.org» sont attaqués par un pirate en raison de la présence d'un site de l'humoriste français Dieudonné. L'humoriste est alors à l'index dans l'hexagone.


VERSION NOCTURNE AVEC PORTAIL D'INFORMATION
PIRATAGE DU SITE (OCTOBRE 2004)


Octobre 2004

Le 29 octobre, MYD est piraté. Le site présente désormais une photo de madame en petites tenues de Noël sur fond sonore de Marilyn Manson, en référence à deux articles du magazine. Y-D n'a plus accès aux répertoires de son site par FTP. Les serveurs de l'hébergeur «Levillage.org» sont hors service. MYD sera de retour le premier novembre.


Novembre 2004

MYD a sept (7) ans. C'est le retour du magazine sur la toile. Le site est visité par un plus grand nombre de gens depuis que le piratage a été rapporté par la presse spécialisée.





12-04/05-05

CRÉATIONS ARTISTIQUES

Décembre 2004
Y-D peint la toile «L'autorité» et le diptyque «Magna Mater : XX / XY».


Janvier 2005

Y-D poursuit l'écriture d'une auto-fiction amorcée en Mai 2001. Le roman traite, entre autre, du «Mobbing» et du «Bullying» (du harcèlement moral au bureau et de la persécution à l'école).


Février 2005

Y-D interrompt l'écriture afin de se concentrer sur la production d'œuvres picturales. Il
peint «Causa Mental».


Mars 2005

Y-D termine «Causa Mental». Aussi, il s'amuse avec le logiciel Flash-Mx de Macromédia afin de comprendre son fonctionnement.


Avril 2005

Y-D prépare une nouvelle section pour MYD qui sera conçue en Flash. Elle présentera quelques oeuvres picturales, dont sa plus récente production. 


Mai 2005

Y-D amorce le diptyque « Homme invisible: Hémisphère gauche / Hémisphère droit ». Il poursuit l'écriture de son roman et la création d'animations Flash.





06-05/08-05

LÉGENDES URBAINES


Juin 2005

Y-D est approché afin de participer à l'élaboration d'une série de dix (10) émissions télévisées qui traitent des légendes urbaines.

Juillet 2005
Y-D est approché par le créateur du magazine d'humour «Safarir» afin de devenir chroniqueur dans un futur mensuel; un magazine lancé à l'automne 2005 et disparut deux (2) mois plus tard. Y-D refuse poliment car le monsieur recherche «de quoi de 0% intellectuelle et 100% fantaisie plausibles» (sic); ce qui s'avère une requête des plus inquiétante...


Août 2005

Y-D collabore à la création de la série «Légendes urbaines» en tant que recherchiste. Il amorce un roman de science-fiction, poursuit son autofiction et produit quelques articles pour la presse magazine. Il peint. Il court dans les prés. Il souffre de crampes musculaires et de fièvre des foins. Il se bourre d'ibuprofènes.





09-05/10-05

LA FIN D'UNE ASSOCIATION


Septembre 2005

Dorénavant le serveur «Levillage.org» n'offre plus d'hébergement gratuit. - Au diable les bons principes du fondateur, René Le-Marec, on recherche maintenant le profit. - Oust, la gratuité ! Y-D doit se chercher un nouvel hébergeur, entre-temps, MYD disparaît d'Internet. 


Octobre
2005
Retour de MYD dans Internet avec une jolie page «en construction.» Le site est hébergé sur un serveur payant qui limite la bande passante. Désormais, si le site génère trop de trafic, il doit être rapidement mis en veille. MYD subit donc un nouveau régime minceur. Y-D tourne pour huit (8) émissions de la série «Légendes urbaines» qui seront diffusées à Canal D.


Novembre 2005

MYD a huit (8) ans. Y-D poursuit l'écriture de ses deux romans et créé toujours des animations Flash afin de terminer la version définitive de la
galerie d'art qui sera présentée sur le site. Il peint et voyage.  


Décembre 2005

Y-D coupe encore dans le gras en se débarrassant de plusieurs articles de MYD. Il termine les animations «Oeuvres d'enfance» et «Oeuvres de jeunesse», qui présentent quelques-unes de ses premières créations.

 





01-06/07-07

LA VERSION DÉFINITIVE.


Janvier 2006

MYD est cité cinq (5) fois dans l'encyclopédie virtuelle wikipedia.org, sous les pages « Net.art », « art en ligne », « blog », « pronetariat » et « légende urbaine. »


Février 2006
Y-D poursuit la création de la galerie d'art. Il réalise l'animation «Sombres études», qui présente d'anciens dessins à l'encre, à mis chemin entre la gravure médiévale et l'expressionnisme allemand.


Mars 2006

Y-D peint «Tempus edax, homo edacior», qui se traduit par «Le temps détruit, l'homme consomme.»


Avril 2006
La série «Légendes urbaines» est diffusé sur les ondes de Canal D.


Mai 2006

Y-D réalise l'animation « Études colorés », qui présente des oeuvres conçues parallèlement à ses études en design graphique.


Juin 2006

Y-D réalise l'animation « Photographies ».


Juillet 2006

Y-D termine le diptyque «
« Homme invisible: Hémisphère gauche / Hémisphère droit » et poursuit ses romans. Il amorce lentement l'organisation de sa première exposition. Il réalise quelques contrats de design.


Août 2006

L'affluence sur MYD commence une seconde fois à décliner. Le phénomène du blog, très populaire à partir de 2002, avait ramené lentement un lectorat au magazine, mais en 2006 la vogue décline au profit des sites d'échange de photos/vidéos comme Youtube et Myspace.


Septembre 2006

Y-D amorce l'animation Flash «Oeuvres en noir», qui présentera sa production d'encres réalisée entre 2000 à 2003.


Octobre 2006

À Choi-Fm, Y-D explique les origines des superstitions concernant le vendredi 13. - Il amorce une toile s'inspirant de la Dentellière de Vermeer.


Novembre 2006

MYD  a neuf (9) ans.
- Krii, krii, les grillons!


Décembre 2006

« La Dentellière » terminée, Y-D amorce le tableau « Les femmes ».


Avril 2007

Y-D, enlevé par des extra-terrestres, est disparut durant (5) cinq mois.


Mai 2007

Y-D peint « Les femmes vertes ».


Juin 2007
Participation à la pré-production de trois émissions de la série « Légendes urbaine 2 » à Canal D.


Juillet 2007

Réalisation des dernières animations flash de la galerie d'art. MYD subit de nouvelles coupures, dont la fameuse parodie de Céline Dion, et ne conserve que le stricte minimum afin de mieux s'intégrer au futur site Yanickd.com qui présentera la production de Y-D.


Août 2007
Y-D tourne LÉGENDES URBAINES 2.


Septembre 2007
Y-D amorce la correction des articles de MYD ( — Eurk! ). Ce qui n'avait jamais été fait en raison du temps que cela nécessite.


Novembre 2007

MYD a 10 ans. Rien de spécial, sinon de la correction de texte. Y-D approche l'organisation de la « Manif d'art 4 »d e Québec afin de présenter
« L'homme invisible: Hémisphère gauche / Hémisphère droit ». 


Décembre 2007

Y-D réalise un site Internet pour un client.


Janvier 2008 à Mai 2008

Y-D corrige toujours les texte de MYD.


Juin 2008

Y-D amorce la création de l'animation présentant le site Mysterious Yanick D.



À L'ÉMISSION LÉGENDES URBAINES 2


Août 2008
Y-D amorce un blog sur le site de Canald.com pour la deuxième saisons de l'émission LÉGENDES URBAINES.


Août 2008
Y-D met en ligne « L'atelier » avec des animations qui présentent ses oeuvres.



La suite bientôt...

- 31 -




 

Tout droit réservé à Yanick Desrosiers 1997-2001